Photo-reportage no 378A Un quart de siècle de cinéma d'information : L'ONF, pionnier du cinéma canadien

Photographes
Ted Grant , Gar Lunney , unattributed
Auteur
Office national du film du Canada
Date de diffusion
décembre 1, 1964
Collection
Fonds du MCPC
Référence de source
Fonds du Musée canadien de la photographie contemporaine, Musée des beaux-arts du Canada Bibliothèque et Archives
Texte principal
Office national du film du Canada apporte aux Canadiens et au monde international, l'image de la réalité canadienne. Il célèbre cette année le 25e anniversaire de sa fondation. John Grierson, reconnu le père de l'école documentaire de Grande-Bretagne, en fut l'organisateur et le premier Commissaire. Suscitant de jeunes producteurs, il fit venir d'Angleterre Stuart Legg, auquel il confia la direction de la retentissante série Le monde en marche, et Norman McLaren, qui devait révolutionner la technique de l'animation. Depuis l’époque John Grierson, l’ONF est allé de l'avant, se dotant d'un équipement technique qui fait l'émerveillement des cinéastes étrangers. En s'adaptant d'une manière remarquable aux techniques du cinéma direct, tout en se servant d'une manière ingénieuse et enrichissante du 16 mm, l'ONF a pour sa part doté le cinéma canadien de documentaires révélateurs et de qualité. Grâce à une équipe de réalisateurs et de directeurs totalement consacrés à leur tâche, l’ONF a pleinement rempli le double rôle que Grierson lui avait assigné. Il s’est mérité plus de 500 prix dans les Festivals canadiens et internationaux. Pour la seule année 1962, il y a eu, au Canada, 275,000 représentations de films de l'ONF devant un auditoire de 16,500,000 spectateurs; à l'étranger, 245,000 représentations réunissant globalement 26 millions de spectateurs. L'ONF continue sa marche, déterminé plus que jamais à situer le cinéma canadien en bonne place dans la compétition mondiale.