Photo-reportage no 444A Étude de la plate-forme continentale

Photographes
Ted Grant
Auteur
Office national du film du Canada
Date de diffusion
juin 6, 1967
Collection
Fonds du MCPC
Référence de source

Fonds du Musée canadien de la photographie contemporaine, Musée des beaux-arts du Canada Bibliothèque et Archives

Texte principal

Alors que le Canada est en fête et que le Monde entier est réuni sur les trois îles désormais célèbres du Saint-Laurent, une équipe de chercheurs bravent les rigueurs de l'Arctique et scrutent toutes les possibilités d'exploitation des richesses que peut contenir la plateforme continentale située en bordure de l'océan Arctique, près des îles Reine-Elisabeth. Il s'agit là d'une étude très poussée et ceux qui en sont les artisans ont droit à l'admiration du peuple canadien. L'océanographie, l'hydrographie, la géologie sous-marine, la gravité, les traits géomagnétiques et la sismographie font l'objet de recherches approfondies. On y étudie également la physiographie, l'hydrologie, le pergélisol et la glaciologie des îles, note la nature, la répartition et le mouvement des glaces maritimes et établit des canevas topographiques de base. Ces travaux se continuent de mars à septembre, chaque année, et doivent, éventuellement, couvrir toutes les étendues non encore cartographiées de la plate-forme entre le Groenland et l'Alaska. Le Parlement canadien attend beaucoup de ces recherches. L'avenir s'annonce prometteur car les scientifiques vont de surprises en surprises.