Photo-reportage no 450B Naufrages, pétrole météo

Photographes
John Ough
Auteur
Office national du film du Canada
Date de diffusion
août 29, 1967
Collection
Fonds du MCPC
Référence de source

Fonds du Musée canadien de la photographie contemporaine, Musée des beaux-arts du Canada Bibliothèque et Archives

Texte principal

Une île de l'Atlantique, possession de la Nouvelle-Écosse, vient de sortir du silence en faisant son entrée solennelle dans le vaste monde du pétrole. L'Ile-au-Sable, dont il est fait mention dans l'histoire de la France, du Portugal, de l'Acadie et des États-Unis, a une réputation fabuleuse. Les nombreux vaisseaux qui sont venus s'y échouer, les prisonniers qui y furent débarqués, les chevaux sauvages que l'on y a trouvés, tout, dans l'histoire de cette île, est plus captivant que les légendes les plus merveilleuses souvent enjolivées par l'imagination. L'Ile-au-Sable quitte son monde de mystère et de solitude pour céder la place aux scientifiques fédéraux de la météorologie, aux techniciens du pétrole. Cette île, dont on parlait déjà au quatorzième siècle, prend une nouvelle signification pour la province qui en est responsable, soit la Nouvelle-Écosse. Elle vient de révéler son potentiel économique. Longtemps identifiée aux fabuleuses légendes maritimes, longtemps visitée par les fervents du mystérieux, l'Ile-au-Sable vient d'entrer dans la vie publique.